ou Comment une marque de luxe peut jeter son argent par les fenêtres avec une proposition d’expérience digitale qui frise l’ennui ultime ?

Cela avait pourtant bien commencé … ou pas.

L’art du renvoi internet
Film pub : Tag :// http://ysl-lanuitdelhomme.com

Avec le son çà donne …

La Nuit de l’Homme d’YSL … à suivre sur INTERNET.

 

Et à l’image INTERNET devient une URL quelque peu compliquée,
en minuscule, italique (??), dont la mémorisation n’était que vaine illusion.

 

Une déviation sur les routes de l’information
Google :// YSL + LA NUIT
L’option référencement ne devait pas être comprise au budget …

 

Ni la mise à jour du site de la marque.
Bien utile pourtant pour les personnes qui ont la mauvaise habitude, comme moi, de cliquer sur le premier lien dans Google, surtout quand c’est celui de la marque …

 

La tragédie du soufflé retombé
Website :// http://ysl-lanuitdelhomme.com

Mais le problème est ailleurs.
Car le véritable souci d’un teasing est qu’il crée un désir.
L’envie mais surtout une attente.
Et ce niveau d’attente est proportionnel à la capacité de l’ADN de la marque à créer du désir.

Alors que le film YSL – La Nuit de L’homme, nous laisse entendre à une Nuit digitale sans fin, sans limites …

La réalité digitale est toute autre.
Fade, sans originalité, et terriblement ennuyeuse.
Un simple et vieillot écrin pour la version longue du film publicitaire.

WHAT A SHAME !

Rendez-vous sur Hellocoton !


   0 Commentaires pour “YSL La nuit de l’homme … pas vraiment 2.0 …”

  1. No Comments
Laisser un commentaire